France : Un étudiant ingénieur marocain à l’origine d’un gant pour faire parler les malentendants

France : Un étudiant ingénieur marocain à l’origine d’un gant pour faire parler les malentendants

Salah Ghamizi n’a que 21 ans mais il a déjà une grande renommée dans son secteur. D’origine marocaine, il étudie actuellement à l’école des mines de Nancy pour devenir ingénieur. Le jeune homme a déjà remporté plusieurs prix pour sa toute dernière invention : le Hand’Speaker. Il s’agit d’une innovation révolutionnaire qui peut changer la vie de plusieurs milliers de personnes. Le Hand’Speaker a été élaboré pour les personnes sourdes, malentendantes ou muettes, c’est-à-dire tout ceux qui utilisent la langue des signes pour communiquer, dans le but de leur faciliter la communication mais aussi l’insertion professionnelle.

Pour cela, Salah Ghamizi a confectionné un gant doté de capteurs de mouvement. Cela permet de retranscrire le langage des signes en mots et phrases. Pour l’instant, les paroles sont retransmises à l’écrit, sur une application (sur tablette ou smartphone) mais le jeune ingénieur prévoit de l’associer à un système de synthèse vocale. Il existe déjà quelques prototypes de ce gant, mais aucun n’est complètement achevé : pour l’instant tous les capteurs sont reliés à un boitier central par des fils. A terme, le gant fonctionnera sans fils, par Bluetooth. Salah Ghamizi a aussi conçu une application qui porte le même nom que le gant. Elle en permettra une utilisation optimale et proposera aussi différentes méthodes pour apprendre la langue des signes : il mélange ainsi le ludique et l’utile.

Ces inventions sont révolutionnaires car c’est la première fois qu’une application ou qu’un outil est capable de retranscrire le langage des signes en paroles quel que soit son utilisateur. En effet, le système du jeune marocain s’adapte aux différentes amplitudes des mouvements, ce qui fait qu’il ne se trompe jamais dans sa retransmission du langage en paroles.

Salah Ghamizi n’a pas monté son projet seul. Il collabore avec d’autres étudiants (trois étudiants de l’ICN et de deux étudiants en Master Design global de l’Université de Lorraine) et des scientifiques du langage. Il explique que le fait d’avoir un ami sourd-muet et d’étudier dans une école où il y a de nombreux spécialistes dans le domaine l’a orienté dans son projet. Son objectif n’est pas seulement de faciliter la communication pour les utilisateurs du langage des signes. Il veut aussi leur faciliter l’insertion professionnelle.

Les travaux de Salah Ghamizi et de son équipe ont déjà reçu plusieurs prix : le prix Startem, celui de la Banque de France du concours « Creativ’Est » et le Prix national des entrepreneuriales. En outre, il est en liste avec 23 autres innovations françaises pour représenter le pays pour la World Cup Enactus à Pekin. Ce concours international qui aura lieu en octobre regroupe 38 pays et prime des projets à fort impact social.

 

Source : www.afriquinfos.com

3 juin 2014 / Non classé

Share the Post

About the Author

Comments

No comment yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

France : Un étudiant ingénieur marocain à l’origine d’un gant pour faire parler les malentendants

France : Un étudiant ingénieur marocain à l’origine d’un gant pour faire parler les malentendants

France : Un étudiant ingénieur marocain à l’origine d’un gant pour faire parler les malentendants

Login